6 techniques SEO faciles que peu de gens connaissent

Techniques secretes du SEO

Internet est plein de conseils d’optimisation SEO assez classiques pour améliorer son référencement naturel. Optimiser ses méta, rédiger du contenu pertinent et de qualité, améliorer la vitesse de chargement ou encore structurer son site avec une architecture en cocon sémantique sont des actions SEO puissantes et importantes à mettre en place.
En SEO, l’objectif est de faire mieux que vos concurrents. Or, il y a fort à parier qu’eux aussi ont recours aux mêmes techniques. Dès lors, comment se démarquer ? C’est pour cette raison que nous vous proposons de découvrir 6 techniques de référencement avancées (mais simples) qui vous permettront sans doute de gagner de précieuses places dans les moteurs de recherche !

Optimisation du logo

Optimiser son logo est si simple et efficace que la plupart des référenceurs et propriétaires de site le négligent très souvent et passent à côté. Bien évidemment, le lien sur votre logo doit renvoyer vers la page d’accueil, la fameuse homepage, parce qu’il s’agit d’une norme largement reconnue et partagée sur internet. Votre logo doit également être optimisé pour l’expression clé que vous ciblez sur la page d’accueil. Ainsi si vous vendez des burgers à Lyon, ne faîtes pas l’erreur en nommant votre logo « logo.jpg ». Aidez Google à mieux comprendre votre site web en nommant le fichier de votre logo  « burger-lyon.jpg » ou « lyon-burger-commande.jpg ». En clair, nommez votre fichier selon l’expression-clé sur laquelle vous cherchez à vous positionner. Et utilisez des tirets « – » plutôt que des underscores « _ ».

En outre, n’oubliez pas de renseigner la balise alt du fichier. Celle-ci doit également être nommée selon le mot ou l’expression clé que vous ciblez pour votre page d’accueil.

Cela semble évident mais cela est très souvent oublié. Et c’est une façon simple d’optimiser son référencement naturel, surtout lorsque votre business nécessite un SEO local. On vous invite à lire l’article complet de Chris Silver Smith sur Search Engine Land à propos de la technique d’optimisation du logo dans une optique de référencement naturel local.

Optimisation d’image pour le SEO

Lorsque vous voulez mettre en place des liens, internes ou externes à votre site, ayez recours aux images. Classiquement lorsqu’on fait un lien, on positionne celui-ci sur l’expression ciblée à la page que l’on souhaite optimiser. Lorsque vous créez des liens avec des images, n’oubliez pas d’optimiser là aussi vos images. Cela peut s’avérer un peu plus compliqué s’il s’agit d’un lien provenant d’un site extérieur au votre et sur lequel vous n’avez pas la main. Il vous faudra alors demander à ce que ce lien soit optimisé, car cela en vaut la peine.

Pour optimiser les liens dans les images, procédez comme expliqué dans le conseil ci-dessus pour l’optimisation du logo, à savoir :

  • Nommez le fichier conformément au mot ou expression clé (pour rappel, utilisez le tiret – comme séparateur)
  • Ajoutez une balise alt faisant référence à la phrase clé
  • Mettez un lien vers la page ciblée.

Mise en forme : mots-clé en gras, italiques et soulignés

Ce conseil peut sembler trivial, mais beaucoup passent à côté de l’importance de la mise en forme du texte. En premier lieu, la mise en page du texte d’un article est indispensable pour le confort du lecteur. Pour peu que votre article soit un peu long, il est primordial de souligner ou mettre en gras certains passages les plus importants. Au delà de l’UX, cela donne aussi une indication à Google qui va alors comprendre que vous souhaitez mettre en avant ou souligner certaines informations à vos lecteurs. Et le moteur de recherche comprendra alors que les mots ou expressions sont plus importants et cela sera pris en compte dans l’algorithme et amènera à un meilleur référencement de la page.

2000 mots et plus

Quelle est la quantité de mots à avoir dans une page pour un référencement optimum ? La question de la taille des articles revient fréquemment dans le monde du SEO. Il est généralement admis et conseiller de rédiger et publier des articles ayant un minimum de 300 mots. De nombreux experts en référencement ont remarqué que les pages contenant un minimum de 2000 mots se positionnaient beaucoup plus fréquemment sur la première page de résultats de recherche de Google. Google aime le contenu. et les articles profonds. Cela ne veut pas dire qu’il faut produire à tout va du contenu pour atteindre cette barre (la preuve avec cet article qui fait un peu plus de 1200 mots !). La qualité prime sur la quantité. Inutile donc de délayer vos articles, de faire des phrases et des paragraphes à rallonge. La rédaction de contenu ne doit pas être freinée par des détails techniques trop contraignants. Un article doit apporter des informations pertinentes pour le lecteur. A vous de voir ensuite si celui-ci est suffisamment pertinent en 500 mots ou s’il nécessite d’être plus développé.

Quoiqu’il en soit, votre article doit être structuré avec des titres, surtout s’il est long. N’oubliez pas que vos lecteurs utilisent de plus en plus le support mobile et ne lisent pas forcément tout de votre article.

Soyez stratégique, informatif ; proposez un contenu propre et simple.

Et pour les petits article, pensez aux micro-moments, au contenu « snackable ».

Liens externes vers des sites d’autorité

Il n’y a pas que les liens entrants qui comptent ! Intégrer des liens externes vers des sites faisant autorité (c’est à dire qui sont des références comme par exemple wikipédia, Huffington Post …) peut informer Google que votre contenu est plus crédible car vous indiquez des sources reconnues et bénéficiant d’une notoriété et d’une expertise. Attention tout de même à ne pas chercher la sur-optimisation en insérant systématiquement des liens vers ces sites. Google n’est pas dupe.

Interrogé à ce sujet, John Mueller, webmaster Trend Analyst chez Google, a nuancé sa réponse en indiquant que les liens externes présents dans une page pouvait impacter positivement la qualité globale de cette page aux yeux du moteur de recherche mais n’est pas une condition sine qua non.

En ajoutant de façon intelligente des liens externes bien choisis et pertinents, cela contribue à envoyer des petits signes positifs à Google quant à la qualité du contenu présent sur une page.

L’infographie animée : nouvelle tendance pour illustrer vos contenus

En matière de contenu, les infographies ont largement été plébiscitées durant les dernières années. Ce type de Content marketing a comme bénéfice pour le SEO d’être très souvent partagé, tant sur les réseaux sociaux que sur d’autres sites qui le reprennent. Il permet ainsi à de nombreux sites d’obtenir des backlinks assez facilement. Le revers de la médaille du succès de ce type de format a engendré malheureusement une baisse de qualité des infographies.

En parallèle, on assiste depuis pas mal de temps au grand retour du gif : en effet la culture du gif animé s’impose sur les réseaux sociaux et les internets.

Assez récemment, les infographies ont donc évolué en intégrant la dimension « animée » des gifs pour devenir des gifographies apparues courant 2015. Ce type de média innovant attire l’oeil et son potentiel viral peut vite augmenter la popularité de votre site web grâce au SMO

En voici deux exemples ci-dessous :

[cml_media_alt id='2197']Brand Content Gifographie[/cml_media_alt]

[cml_media_alt id='2199']Gifographie SEO vs PPC[/cml_media_alt]

 

Ces conseils sont simples mais efficaces pour optimiser votre référencement naturel. Nous espérons que vous en tirerez profit et que vos concurrents n’auront pas eu la bonne idée de les découvrir lors de la lecture de cet article ! 😉

Articles similaires