Comment changer son nom de domaine sans ruiner son référencement ?

Optimiser son SEO lors de la migration de son domaine

Depuis plusieurs mois, de nouvelles extensions de noms de domaine plus ou moins exotiques sont lancées et cela hâtives la curiosité de nombreuses startUps désireuses d’avoir un nom de domaine Premium. Si vous envisagez de changer de nom de domaine pour un domaine générique plus évocateur, ou pour un domaine expiré avec un fort potentiel SEO, vous avez probablement fait des recherches sur les avantages et les inconvénients d’un tel changement.

Comment ne pas perdre le trafic de votre ancienne configuration ? Comment tirer partie du nouveau nom de domaine ? Bref… comment réussir votre déménagement ?!

Faîtes des sauvegardes de votre site web

Cette mesure de précaution semble triviale à annoncer et pourtant elle est primordiale ! Imaginez qu’au cours de la migration une faille spatio-temporelle vienne à vous faire perdre votre contenu… Auriez-vous la force de tout réécrire et intégrer ? Nous connaissons déjà la réponse !
Il est évident que procéder à des sauvegardes de son site web ou de son blog est une action à mettre en place régulièrement, et cela est d’autant plus vrai si vous devez procéder à des changements majeurs sur votre site. Bref, un simple rappel de procédure pour éviter le pire des scénarios catastrophe !

Configurez vos redirections 301

Créer des redirections permanentes dites 301 est essentiel pour s’assurer que les visiteurs de votre site internet se retrouveront au bon endroit lorsque ces derniers taperont votre ancienne adresse. Une redirection 301 permet aux moteurs de recherche de savoir qu’un site remplace un autre. Sans cela, tout se passerait comme si vous hébergiez deux sites web identiques. Et dans ce cas, vous seriez alors pénalisé pour cause de contenu dupliqué. Pas glop ! 😖

Par ailleurs nous vous recommandons fortement de créer des redirections page par page plutôt que d’envoyer tout vers la nouvelle homepage de votre site. Même si cela demande plus de temps (plus ou moins long selon votre degré de connaissance et d’affinités avec la plateforme sur laquelle vous gérez vos noms de domaine et hébergements), cela vaut largement le coup. S’il y a des pages sur votre ancien site web qui ne trouvent pas d’équivalent, créez une page 404 informant les utilisateurs de votre nouveau site web et proposez leur un contenu si possible en rapport.

Une chose importante : vous devez être le propriétaire de votre ancienne adresse pour que les redirections fonctionnent. Ceci veut dire qu’il vous faut conserver nom de domaine ad vitam æternam, ou tout au moins le temps nécessaire à ce qu’une majorité du trafic de votre nouveau site web provienne de votre nouvelle url.

Migrer son site web vers nouveau nom de domaine

Dîtes le aux moteurs de recherche

Psst Google…. Mon site est là ! En résumé c’est çà ! Car une fois que vos redirections 301 sont mises en place, utilisez les outils Google Search Console et Bing Search Console pour informer les moteurs de recherche de votre changement d’adresse.
En fait c’est comme lorsque vous déménagez physiquement : vous informez vos contacts que vous êtes joignable à telle adresse. Et au cas où certains contacts n’auraient pas suivi, vous faîtes suivre le courrier auprès de La Poste (pendant quelques semaines ou mois) = redirection 301.

Pour informer les moteurs de recherche de votre changement d’adresse, vous allez tout simplement soumettre votre ancien sitemap et votre nouveau sitemap à ces moteurs. L’ancien sitemap va permettre aux moteurs d’analyser les anciennes adresses et leurs correspondances ou non avec les nouvelles, prenant note ainsi des redirections 301 que vous avez créé. Le nouveau sitemap permet lui aux moteurs d’explorer le nouveau site et de détecter de nouvelles pages, une nouvelle arborescence ou tout nouveau contenu qui n’était pas contenu dans l’ancien site web.

Lorsque vous l’aurez fait, n’hésitez pas à revenir consulter fréquemment la search console pour avoir un oeil sur les mises à jour et corriger d’éventuelles erreurs signalées dans les rapports de diagnostic.

Créez des liens

Construisez le contenu de votre nouveau site et contactez les personnes qui communiquent habituellement sur votre site pour leur faire part du changement. Changer de domaine peut être vu comme une opportunité de communication : indiquez pourquoi vous avez changé d’adresse et demandez à ce que les liens précédents soient modifiés en faveur de la nouvelle adresse. Cela améliorera le référencement du nouveau nom de domaine et permettra également de réparer d’éventuels liens brisés qui renvoyaient à d’anciennes pages qui n’existent plus. Pour identifier les liens brisés, vous pouvez utiliser un outil comme Screaming Frog’s SEO Spider Tool.

Dîtes-le à vos visiteurs

Certains de vos visiteurs peuvent être arrivés via la redirection 301 et n’ont donc pas conscience que vous avez changé votre nom de domaine. Faîtes leur savoir, via une notification, une pop-in (n’oubliez pas de faire un capping !) afin qu’ils modifient leurs favoris et s’habituent à votre nouvelle URL.

Profitez également des différents canaux de communication que vous utilisez (emailing, réseaux sociaux, plaquette) pour d’une part modifier les liens vers votre site ou blog et d’autre part pour informer les visiteurs du changement d’adresse et des raisons pour lesquelles vous l’avez fait.

Comme évoqué précédemment c’est une bonne opportunité pour communiquer, faire du storytelling et avoir une communication honnête et franche.

Bon à savoir

Rappelez-vous que chaque fois que vous apportez des modifications à votre nom de domaine, cela peut amener des changements temporaires plus ou moins importants sur votre classement dans les moteurs de recherche. C’est normal et -normalement- pas permanent. Donc pas de panique : keep calm et laissez le temps à Google pour qu’il s’adapte !

N’hésitez pas à nous faire part en commentaires de vos témoignages de migration réussie ou non de noms de domaine pour échanger vos bons conseils.

Articles similaires