Qu’est-ce qui arrive aux Noms de Domaine une fois expirés ?

NDD : à consommer avant date d'expiration

Acheter un nom de domaine ne signifie pas qu’il vous appartient advitam aeternam. Une personne qui enregistre un nom de domaine en devient titulaire (≠ propriétaire). Si à l’issue du contrat d’enregistrement, le titulaire souhaite en conserver l’usage, il doit alors renouveler son inscription, un peu comme si vous louiez un appartement ou une voiture. Si un domaine n’est pas renouvelé, alors ce dernier retournera dans la nature et pourra être alors récupéré par quelqu’un d’autre.

Qu’est-ce qui se passe exactement quand un nom de domaine arrive à expiration ? Pour mieux comprendre ce qu’il advient d’un nom de domaine qui va expirer, il est important de connaître les tenants et les aboutissants de l’enregistrement d’un domaine internet. Voici les bases de ce que vous devriez savoir :

Le Registre

Le registre (the registry) désigne l’organisation qui s’occupe de la gestion des noms de domaine  pour un domaine de premier niveau (ou TLD) spécifique. L’AFNIC est le Registre du .FR, EURID gère le .EU …

Le Bureau d’enregistrement

Désigné sous le nom de Registrar en anglais, il s’agit d’une organisation qui est autorisée à enregistrer des noms de domaine. Ainsi, DomRaider est bureau d’enregistrement de noms de domaines pour plusieurs extensions, telles que le .FR, le .EU, le .DE, etc …

Le Revendeur

Cela peut être une personne ou une entreprise (par exemple une agence web ou SEO, un domainer) qui traite avec le bureau d’enregistrement au nom d’un client

Le titulaire

Il s’agit de la personne ou la société qui achète et «possède» un nom de domaine. Techniquement, vous ne possédez pas réellement le nom de domaine, mais vous en êtes titulaire durant toute la période d’enregistrement.

Si l’on résume, le titulaire achète un nom de domaine auprès du revendeur qui s’adresse au bureau d’enregistrement qui est autorisé par le registre d’un TLD.

Pour acquérir un nom de domaine, une personne doit d’abord en trouver un auprès d’un revendeur. Une fois que le domaine est trouvé et le paiement effectué, les droits sur ce domaine sont donnés au titulaire pour une période de temps définie.

Renouveler son NDD avant la date d'expiration

Renouveler un Nom de Domaine

Lorsque la période d’enregistrement arrive à son terme, le titulaire d’un domaine doit le renouveler afin de pouvoir le conserver. Si certaines personnes optent pour une stratégie de renouvellement automatique de sorte qu’ils n’ont pas besoin de s’inquiéter des renouvellements, d’autres choisissent de renouveler manuellement leurs domaines, souvent parce qu’ils ne savent pas combien de temps ils aimeraient les conserver.

Si une personne ne renouvelle pas un domaine, différentes choses vont alors se produire. Celles-ci varient selon les différents TLD et Registres. Voici les différentes étapes qui surviennent vers la fin de validité du nom de domaine et de son renouvellement éventuel :

Invitations à renouveler votre nom de domaine

Le bureau d’enregistrement ou votre revendeur chez qui vous avez procédé à l’enregistrement de votre nom de domaine est censé vous prévenir plusieurs jours avant la fin de la période de titularité de votre nom de domaine : en général un à deux mois minimum. Dès lors si en dépit de tous les avertissements et invitations à renouveler votre nom de domaine, vous avez décidé de les ignorer en connaissance de cause, votre nom de domaine va donc expirer. Mais que se passe-t-il ensuite ?

Période de grâce

Même si votre domaine a expiré, vous avez encore une chance de récupérer votre domaine. Cette période de grâce permet à l’ancien titulaire de faire valoir ses droits, dans le cas où ce dernier n’aurait pas renouvelé son domaine, soit par négligence, soit parce que les messages d’alerte n’ont pu aboutir (impossibilité de se connecter à sa boite email par exemple), ou parce que le renouvellement du paiement a échoué (changement de numéro de carte ou de compte bancaire).

Ainsi à la date d’expiration du domaine, les hébergeurs et bureaux d’enregistrement accordent une période de transition durant laquelle le site devient inaccessible, mais le nom de domaine continue d’exister et peut être renouvelé par son titulaire. La durée de cette période varie entre 0 et 45 jours selon l’hébergeur, le bureau d’enregistrement et/ou de l’extension du nom de domaine (.com, .eu, .net, etc.).
Durant cette période de grâce il est possible pour l’ancien titulaire de restaurer son nom de domaine.

Période de rédemption

A l’instar de la période de grâce, le nom de domaine reste renouvelable par son ancien titulaire, mais avec un surcoût cette fois-ci. Cette période est souvent plus courte (de 0 à 30 jours). C’est lors de cette phase que d’autres personnes ou entreprises peuvent déposer une option (ou une enchère) pour racheter le nom de domaine concerné. On parle alors de pré-commandes sur les noms de domaine.

Tout comme lors de la période de grâce, s’il y avait un site web qui pointait sur ce nom de domaine celui-ci est hors-ligne.

La durée de cette période de rédemption varie selon le registre : pour le .FR, cette période est de 30 jours. Durant ce délai, seul l’ancien titulaire a la possibilité de reprendre les droits sur ce nom de domaine et d’en redevenir le titulaire. Il est alors possible pour l’ancien titulaire de restaurer ce nom de domaine. A noter que pour le .FR, on parle uniquement de période de rédemption.

Comme indiqué par l’AFNIC, le délai de rédemption est la période de sécurité durant laquelle la demande de suppression d’un nom de domaine est encore réversible… Au cours de cette période, aucune transaction de transmission ou de transfert n’est possible et votre nom de domaine reste indisponible à la réservation, sauf pour vous si vous changez d’avis.

Période de suppression

Connue également sous le terme de « Pending Delete » cette phase correspond à la période d’environ 5 jours durant laquelle le nom de domaine va être supprimé. Inutile d’espérer pouvoir intenter quelque action, cette phase est purement technique et est irréversible.

 

Cycle de vie d'un Nom de Domaine
Les différentes étapes dans la vie d’un Nom de Domaine : de l’enregistrement à l’expiration… et à la résurrection du NDD !

Des Noms de Domaines Vierges aux Noms de Domaine Expirés

Etre ou ne pas être : là est la question.
William Jexpire

Si le nom de domaine est passé au travers de ces différentes étapes sans aucune intervention de l’ancien titulaire, alors la titularité de ce domaine est considérée comme définitivement perdue. Il n’est plus possible de faire prétendre un quelconque droit de préemption, les différents délais et recours ayant été dépassé. Cela signifie que le nom de domaine est maintenant disponible pour quelqu’un d’autre à l’achat.

Et c’est là où nous intervenons, nous DomRaider, en détectant les noms de domaine désormais disponibles ou qui sont susceptibles de l’être (cf période de rédemption). Ainsi, les domaines se retrouvent disponibles à l’achat sur notre plateforme, sous forme de pré-commandes (c’est à dire une pré-réservation sur le domaine si celui-ci n’est pas récupéré par son ancien titulaire à l’issue de la période de rédemption) ou d’enchères.

Articles similaires