Les 20 domaines les plus chers de tous les temps

TOP 20 domaines les plus chers

Internet existe depuis 1983, mais le monde n’a commencé à en prendre connaissance qu’au début des années 1990 lorsque Tim Berners-Lee a introduit le World Wide Web. Et quelques visionnaires ont alors pressenti qu’internet pouvait être une source de business intéressante à exploiter. Et ils ne se sont pas trompés.

Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes cherchent à enregistrer des noms de domaine dans l’espoir qu’un jour quelqu’un voudra l’acheter et pourront le vendre, en tirant ainsi un certain profit (on vous invite à relire la belle opération spéculative de cet américain qui a vendu près de 175 000 dollars le nom de domaine fakenews.com). Et sur les plateformes de dropcatch, il est possible de dénicher de véritables pépites, ce qu’on appelle les Noms de Domaine Premium qui sont considérés comme des actifs immobilier virtuels rares à fort potentiels. Et il ne reste plus ensuite qu’à être vigilant pour les obtenir aux enchères au bon moment, comme c’est le cas sur www.domraider.com.

Si le coût d’acquisition d’un nom de domaine vierge est d’environ une dizaine d’euros (le prix varie selon le type d’extension), celui des noms de domaine premium peut monter très vite comme l’indique la liste ci-dessous des noms de domaine les plus chers jamais vendus à ce jour.

  1. Business.com – 345 millions $ : dans notre précédent article où nous présentions le top 10 des domaines les plus chers vendus, ce domaine n’avait pas été mentionné. Un oubli ? Pas tout à fait. La petite histoire sur le nom de domaine business.com est que ce domaine a été acheté en 1999 pour la somme relativement importante de 7,5 millions de dollars. Puis quelques années plus tard, il y eut des propositions de rachat de business.com par le New York Times et le Dow Jones, mais ce domaine fut finalement vendu à RH Donnelly, l’une des 500 plus grandes fortunes mondiales et directeur d’une entreprise dans l’univers du SEO. Pour la somme de près de 350 millions de dollars, il hérita du nom de domaine mais aussi de tout le contenu précédent. Aussi, on pourrait sans doute s’interroger sur le bien-fondé d’intégrer ou non business.com dans ce classement, car le montant de la vente inclut d’autres composantes que le simple nom de domaine. Entre 1999 et 2007, la valeur du nom de domaine a été multipliée par 47. Un sacré bel investissement !
  2. LasVegas.com– 90 millions $ : ce nom de domaine aurait été acheté par le même titulaire que vegas.com pour 90 millions de dollars. A noter que l’acquéreur a pu bénéficier de facilités de paiement en payant 12 millions comme premier versement puis le reste à payer a été étalonné sur plusieurs années. La moindre des choses !
  3. CarInsurance.com – 49,7 millions $ : en 2010, quelques mois après l’acquisition de plusieurs noms de domaine intéressants dans le secteur des assurances, la société Quinstreet a déboursé près de 50 millions de dollars pour acheter le domaine CarInsurance.com, l’un des 4 plus chers domaines qu’ils ont acheté et faisant partie de notre top 20 des noms de domaine les plus chers.
  4. Insurance.com – 35.6 millions $ : acheté également en 2010 par la même société Quinstreet, ce domaine rejoint l’escarcelle des trois domaines en leur possession dans l’univers très concurrentiel de l’assurance.
  5. VacationRentals.com35 millions $ : acheté en 2009 par Brian Sharpies, fondateur de HomeAway (qui avait racheté le site français Abritel en 2007). Ce dernier a admis avoir acheté ce nom de domaine pour éviter que son concurrent Expedia ne le fasse à sa place !
  6. PrivateJet.com 30,1 million $ : la société Nations Luxury Transportation, LLC a fait l’acquisition en 2012 de ce domaine pour plus de 30 millions de dollars pour sa plateforme de location, vente et achat de jets privés. Logique.
  7. Internet.com – 18 millions $ : Serait-ce la source de toute chose ? Qui ne serait pas ravi de posséder ce nom de domaine ! Internet.com : là où commence l’internet !
  8. Insure.com 16 million $ : l’une des 4 acquisitions les moins chers de QuinStreet ! Ce nom de domaine avait initialement été acquis par Insure.com pour 1,6 millions de dollars puis revendu 8 ans plus tard pour 16 millions. C’était alors le premier achat effectué par QuinStreet dans le secteur de l’assurance
  9. Sex.com14 million $ : ce nom de domaine est considéré comme l’équivalent de la Rue de la Paix au Monopoly et rentra même dans le Guinness des records, ponctuant ainsi les nombreux rebondissements que connu ce nom de domaine. En 1995, l’entrepreneur Gary Kremen (fondateur de match.com) enregistra sex.com mais ne développa pas pour autant de site, celui-ci préférant se focaliser sur match.com. Le nom de domaine fut récupéré par un tiers suite à une escroquerie digne des meilleurs films policiers : faux fax, business de dizaines de milliers de dollars par mois, fuite au Mexique. Son histoire quelque peu sulfureuse a même donné lieu à la publication d’un livre : Sex.com: One Domain, Two Men, Twelve Years and the Brutal Battle for the Jewel in the Internet’s Crown. Revendu en 2010 sur Sedo, sa valorisation était estimée à près de 14 millions de dollars
  10. IRS.com12.5 million $ : à l’instar de sex.com, la vente et la titularité de ce nom de domaine a connu également de nombreux déboires dans l’histoire du marché des noms de domaine. Aux États-Unis, l’IRS est l’agence du gouvernement fédéral qui collecte l’impôt sur le revenu et diverses taxes. Or, tandis qu’Intersearch.com paya 12,5 millions de dollars pour acquérir le nom de domaine irs.com, le Congrès américain envisagea de réglementer l’utilisation de noms de domaine s’apparentant à des agences gouvernementales, affirmant que des sites comme irs.com, irs.org et irs.net faisait du business en offrant des services que les contribuables américains pouvaient obtenir gratuitement sur le site officiel de l’IRS (irs.gov). Intersearch a alors affirmé que s’il y avait une loi interdisant l’utilisation du nom Internal Revenue Service et de ses initiales, logos et symboles pour en faire un business, cette loi ne s’étendait pas aux noms de domaine.
  11. Hotels.com – 11 millions $ : le nom de domaine Hotels.com fut acquis par David Roche dans le cadre du groupe Expedia.
  12. Fund.com9,9 millions $ : en 2008, Clek Media négocia la vente du nom de domaine fund.com pour près de 10 millions de dollars
  13. Porno.com – 8,8 million $ : Rick Schwartz a acheté et vendu le nom de domaine porno.com faisant une plus-value de 4700%. Il l’avait alors acheté pour 42 000 dollars à un étudiant qui l’avait lui même acheté à l’origine pour 5 000 $.
  14. FB.com – 8,5 millions $ : c’est le géant Facebook qui fit l’acquisition en 2010 du nom de domaine en 2 lettres (communément appelé les LL.com) FB.COM. FB est l’abréviation utilisé pour le Nasdaq mais également par de nombreux utilisateurs pour parler de Facebook. FB.com (tout comme FB.me) redirige vers le site Facebook, et les adresses email internes des employés de Facebook utilisent le @fb.com. Un domaine court qui vaut bien 8,5 millions de dollars.
  15. RealEstate.com8,2millions $ :  le fournisseur de solutions marketing et technologiques pour les professionnels de l’immobilier Market Leader a versé près de 8,25 millions de dollars pour acquérir RealEstate.com dans un accord qui comprenait non seulement le nom de domaine et le site Web, mais aussi le réseau de plus de 250 société de courtages et  » des centaines d’autres domaines immobiliers ».
  16. We.com –  8 000 000 $ : les créateurs de WeChat et Tencent (le plus grand portail de services Internet en Chine) ont obtenu le domaine court We.com pour un montant estimé à 8 millions de dollars lors d’un accord réalisé auprès de Sedo.
  17. Beer.com7 millions $ : vendu en 2004 pour 7 million de dollar à Thought Convergence Inc, bureau d’enregistrement de noms de domaine. Cheers! 🍻
  18. Z.com6,7 millions $ : seuls six domaines d’une seule lettre avec les extension de domaine de premier niveau générique existent dans le monde : Q.COM, X.COM, Z.COM, I.NET, Q.NET, et Z.COM. Ce dernier Z.com a été vendu pour 800 millions de yens à GMO Internet, l’un des plus grands fournisseurs d’accès à internet et bureau d’enregistrement au Japon
  19. Israel.com5,8 millions $ : en mai 2008, le nom de domaine israel.com a été vendu pour 5,88 millions de dollars à un acheteur inconnu. Lorsque le bureau d’enregistrement a annoncé que le nom serait mis en vente, les enchères ont alors commencé à 5,5 millions de dollars et le nom fut vendu en six jours seulement. Le titulaire précédent- un juif américain, ne savait pas qu’il serait si précieux lorsqu’il en fit l’acquisition en 1994, expliquant qu’il l’avait déposé pour éviter que quelqu’un d’autre ne le fasse à mauvais escient.
  20. Casino.com & Slots.com5,5 millions $ : ces deux noms de domaine ont chacun été vendus pour 5,5 millions de dollars à différentes acheteurs et à différentes périodes, casino.com en 2003 et slots.com en 2010.

Le second marché du nom de domaine est en perpétuel mouvement, aussi il y a de grandes chances que cette liste des 20 noms de domaine les plus chers évoluent à l’avenir.

Et vous, pensez-vous avoir des noms de domaine premiums à fort potentiel et pouvoir spéculer avec en les revendant plus cher ? Peut-être devriez-vous faire un tour sur la plateforme DomRaider pour dénicher la prochaine futur pépite !

Articles similaires