Quand utiliser un sous-domaine pour votre site web ?

Qu'est-ce qu'un sous-domaine

Les avis divergent quant à l’utilité d’avoir recours, ou non, à un sous-domaine pour votre site internet. Changer trop souvent l’architecture de votre site web entre sous-domaines et sous-répertoires peut représenter une charge de travail plus que conséquente – sans parler des effets potentiellement désastreux sur votre SEO si vous faites le mauvais choix – c’est pourquoi il est important de commencer son site internet de la manière la plus efficace possible.

Que vous soyez fin connaisseur des sous-domaines, ou que vous vous demandiez encore ce que veut dire ce terme, nous vous proposons un tour d’horizon du débat entre sous-domaine et sous-répertoire.

Qu’est-ce qu’un sous-domaine et un sous-répertoire ?

Sous-Domaines

Chaque site internet peut avoir un sous-domaine, par exemple dans www.domraider.com, le www représente le sous-domaine, tout comme blog.domraider.com. Un sous-domaine est donc un alias de votre nom de domaine, possédant sa propre adresse IP faisant de lui un site à part entière, il peut donc être contrôlé indépendamment avec son propre hébergement, son CMS et sa propre architecture.

Cependant, et à cause de tous ces facteurs, un sous-domaine nécessite aussi un travail de maintenance plus ou moins conséquent. De plus, les gains SEO pour un sous-domaine ne se reporteront pas aux autres, vous devrez donc travailler doublement afin que tous vos sous-domaines rankent bien dans les résultats de recherche.

Sous-répertoires

Votre site internet est un ensemble de dossiers contenant les fichiers de votre site, un sous-répertoire est donc un de ces dossiers. Ainsi dans cette URL, www.domraider.com/en, /en est le sous-répertoire. Les sous-répertoires sont bien plus intégrés à votre site web que les sous-domaines, partageant donc le trafic, l’hébergement ainsi que les bénéfices SEO recueillis par les différentes pages du site.

Bref historique des sous-domaines

Il fût un temps où Google traitait les sous-domaines comme des sites internet à part entière dans ses résultats de recherche. Profitant de cette pratique de nombreuses personnes créaient une ribambelle de sous-domaines pour leur site principal, en prenant soin d’utiliser des mots-clés ciblés pour les nommer. Cela se traduisait donc régulièrement par un seul site internet ressortant sur les meilleurs résultats dans une recherche connexe.
Comme vous pouvez l’imaginer, ça ne donnait pas toujours de très bons résultats. De nombreux sites étaient bien placés dans les résultats de recherches, notamment parce qu’ils étaient capables de hacker le système, mais proposaient un contenu de qualité médiocre en contrepartie.

Il y a de ça quelques années, Google a résolu ce problème en commençant par traiter les sous-domaines comme partie intégrante d’un site internet, dorénavant lorsqu’un site devrait avoir 10 résultats pour une même recherche, il n’en a, en réalité, qu’un seul. Certains experts ont même remarqué une baisse de leur ranking en tentant d’utiliser cette ancienne technique.

Pourquoi utiliser des sous-domaines ?

Un sous-domaine peut être utile pour votre site Web

D’un point de vue SEO pur, il n’y a pas de réel bénéfice à utiliser les sous-domaines. Néanmoins il existe plusieurs raisons pour lesquelles il est encore utile d’utiliser un sous-domaine pour votre site internet.

Langue

Pour les entreprises opérant à l’international, les sous-domaines sont une manière commune de proposer une version multilingue de son site internet. Cela se traduira couramment par un sous-domaine en deux lettres indiquant la langue, par exemple fr.domaine.com pour du français, ou en.domaine.com pour de l’anglais.

Localisation

Si votre entreprise est présente dans plusieurs villes, chacune possédant son propre site, alors les sous-domaines sont une bonne solution pour apporter sa propre version de votre site à chaque emplacement géographique. Prenons l’exemple de craiglist qui possède des sous-domaines pour chacune des régions ou ville qu’il représente, on aura donc lyon.craiglist.fr ou bretagne.craiglist.fr.
Citons également le cas de cyclable.com qui décline plusieurs de ses sites pour chacun de ses magasins en optimisant le référencement naturel localclermont-ferrand.cyclable.comannecy.cyclable.com ou encore dijon.cyclable.com

Franchises

Les sites internet des franchises possèdent à peu près toutes le même contenu, mis à part la localisation, les heures d’ouverture et les nouveautés. En utilisant des sous-répertoires pour ses franchises, une entreprise risque fort d’être pénalisée pour du duplicate content, dû au fait d’avoir beaucoup trop de pages avec du contenu identique. En utilisant un sous-domaine pour chaque franchise, il y a donc moins de risque d’être pénalisé  chaque page est considérée comme un site à part entière.

Le débat est toujours ouvert, et chacun y va de son avis. Et vous qu’en pensez-vous, il y a-t-il toujours une utilité pour les sous-domaines ou devraient-ils être évités à tout prix ? N’hésitez pas à nous laisser votre avis dans les commentaires.

Articles similaires