Comment trouver un Nom de domaine quand votre nom est déjà pris ?

Les solutions quand votre nom de domaine n'est pas disponible

Lorsqu’on lance un nouveau business comme une entreprise, un nouveau produit phare ou même un blog, s’apercevoir – trop tard, que le nom de domaine n’est pas disponible peut être rageant, mais ce n’est pas pour autant la fin du monde ! Après tout, vous avez peut-être encore la possibilité de changer le nom pour un autre. On ne peut pas dire la même chose de votre propre nom, il y a de grandes chances que vous soyez moins enclin à changer votre nom pour le simple fait que votre nom de domaine personnel n’est pas disponible. Alors que faire si votre nom de domaine a déjà été enregistré ?
Quelque chose nous dit que vous avez déjà recherché la disponibilité de votre nom de domaine personnel en .com. C’est en effet le TLD le plus utilisé pour les sites web, le problème c’est que bon nombre de personnes se sentent coincées si le .com n’est pas disponible. Pourtant il y a au moins cent autres possibilités pour enregistrer votre nom de domaine.

Choisissez un autre Top-Level Domain

Vous pourriez être tenté d’ajouter un tiret entre votre prénom et votre nom, ou bien d’utiliser votre – quelque peu embarrassant – deuxième prénom. Ou bien pire, vous avez déjà essayé des formulations différentes, comme un mélange raccourci de votre nom et prénom. Mais saviez-vous qu’il existait une solution bien plus simple ?
Depuis 2014, des centaines de nouveaux domaines de premier niveau ont été rendus disponibles. Si vous vous demandez ce qu’est un domaine de premier niveau, il s’agit simplement de l’appellation donnée à la dernière partie du nom de domaine.
Le plus souvent il s’agira d’un .com, mais de plus en plus de sites se développent sur différents TLDs, deux catégories se distinguent pour ces TLDS.

Composition d'un nom de domaine

Les domaines de premier niveau national

Plus communément appelé ccTLD, ils sont le plus souvent composés de deux lettres, et sont rattachés à une zone géographique précise. Par exemple .fr est le domaine de premier niveau de la France, .uk pour le Royaume-Uni, .ca pour le Canada. Bien souvent pour pouvoir enregistrer un nom de domaine avec un ccTLD, il faut être citoyen, résident ou posséder une entreprise dans le pays en question. D’autres ccTLD ne sont pas aussi strictes, comme par exemple le .co, qui est l’extension de la Colombie, est fréquemment utilisé par des start-up, et ce même si elles ne sont pas implantées dans ce pays. Vous avez aussi la possibilité d’enregistrer votre nom de domaine librement en .io, .me, ou encore .tv.

Les domaines de premier niveau génériques

Outre les TLD en .net et .org, les choix d’extensions étaient quelque peu limités durant quelques années. Mais la récente introduction des gTLDs a apporté un certain développement dans le milieu des noms de domaine, ils ne sont pas seulement une bonne alternative au .com, ils peuvent aussi apporter une plus-value à votre site internet. Parmi eux vous trouverez peut-être votre bonheur avec un .site, .website, .online ou encore un .click.
Si vous souhaitez créer un blog, ou apporter un peu de vie à votre portfolio vous serez peut-être séduit par les extensions suivantes : .buzz, .expert, .pro ou encore .guide.
Il existe une multitude de possibilité avec les domaines de premier niveau générique, à moins que votre nom soit très courant, ou que votre homonyme a décidé d’enregistrer son nom de domaine dans toutes les extensions. Vous pourrez notamment préciser votre activité avec un .marketing, ou un .design, voire même précisé votre localisation géographique avec un .nyc ou un .paris.
Vous n’aurez plus qu’à faire votre choix, et si aucune de ces solutions ne vous convient, nous avons encore une carte à jouer.

Les noms de domaine expirés

Chez DomRaider, les noms de domaine expirés sont notre spécialité, et nous voyons régulièrement passer des noms communs. Ils peuvent donc être une solution à votre problème de nom de domaine non disponible, et ce en particulier si vous portez un nom courant, comme Martin Dupont par exemple.
Il n’est pas rare qu’une personne laisse expirer son nom de domaine, soit parce qu’il n’en a plus l’utilité, soit par oubli. Quoi qu’il en soit, si le nom n’est pas renouvelé dans une période de 30 jours, il tombe alors dans le domaine public, et fait le bonheur d’autres personnes, comme vous par exemple.
N’hésitez pas à faire un tour sur notre plateforme, nous possédons plus de 10 extensions, et vous trouverez des noms de domaine en achat immédiat, enchères ou en précommande si vous ne trouvez pas votre bonheur dans ce qui est disponible.

Articles similaires