Quelle valeur pour les nouveaux TLD ?

valeur-noms-de-domaine-new-tld

En à peu près trois ans, ce sont près de 1200 nouvelles extensions de noms de domaine qui ont été lancées. Sur ces TLD, on comptabilise près de 25 millions d’enregistrements. Mais qu’en est-il de la valeur de ces nouveaux TLD ? Ces extensions sont-elles toutes pérennes ? Certaines extensions ne risquent-elles pas de disparaître ?

Le marché du nom de domaine est plus que jamais en grande effervescence : on compte aujourd’hui près de 334,6 millions de domaine enregistrés dans le monde. Après l’apparition des premiers noms de domaine de premier niveau en 1985, seuls quelques autres ont ensuite été lancés, tels que les .INFO, .BIZ ou .TEL (sans parler évidemment des extensions de noms de domaine liés aux pays comme les .FR, .DE, ou .EU). Mais, aucun n’est parvenu à rivaliser avec le .COM qui reste à ce jour l’extension la plus populaire (cf la carte du monde proportionnellement au poids de chaque extension de domaine). Néanmoins, cela ne signifie pas que les autres extensions n’ont pas de valeur.

Nouveaux domaines Internet de Top niveau : un marché juteux

L’IANA est un département de l’ICANN qui gère et régule les noms de domaine. Celle-ci confère le contrôle administratif de certains domaines à différents Registres de Noms de Domaine. Pour ces registres lancer de nouveaux TLD leur ouvre la porte à des noms de domaine premium : un nouveau filon à exploiter ! Imaginez un TLD qui n’a encore jamais été lancé aura pléthore de noms de domaine génériques qui vont être très vite sollicités. Mais quelle en sera leur valeur ? Bien sûr, seul le temps le dira, mais ce que l’on sait déjà c’est que les noms de domaine premium sont déjà tous vendus !

Prenons par exemple le .CLUB, qui est l’une des extensions de domaine récentes les plus connues, et qui a connu un succès relativement important l’an dernier. On se souvient par exemple de la belle vente de wine.club vendu aux enchères pour $140,000 en janvier 2015. Sur le dernier trimestre 2015, l’extension avait vendu pour $2,35 millions de noms de domaine premium. Même si l’on est assez loin des records que peuvent atteindre certains noms de domaine en .COM, force est de constater que ces nouveaux TLD font preuve de chiffres relativement importants si l’on regarde le top des 20 meilleurs domaines vendus dans les nouveaux TLD
A ce jour, l’extension .CLUB comptabilise près de 860,000 noms de domaines enregistrés.

Nouveaux gTLD : Eldorado ou miroir aux alouettes ?

Peut-on en déduire que ces nouvelles extensions présentent une réelle valeur ? S’il s’agit de déposer un nom de domaine générique descriptif, comme un exact match domain (EMD), alors ces nouvelles extensions peuvent présenter un intérêt. Mais qu’en sera-t-il à plus long terme ? Ces extensions vont-elles perdurer ? Par exemple, Safebrands vient d’annoncer ce jour la fin du .WHOSWHO qui n’avait au final pas rencontré un franc succès (celui-ci migrerait vers le .BRAND).

Plus récemment en octobre 2016, l’extension .BLOG a été lancée par la société Automattic (co-auteur de WordPress). Cette extension est destinée à être proposée aux propriétaires de blogs. Or, comme l’indique OnlineDomain.com, le succès est loin d’être au rendez-vous pour le .BLOG. Le lancement n’a généré que $150,000 de recettes, ce qui est bien loin des 19 millions de dollars dépensés pour acquérir les droits de gestion du .BLOG…
Ces nouveaux TLDs ne sont-ils qu’une mode passagère, ou tout au plus une opportunité commerciale pour les registrars ?

Et ces nouvelles extensions, sont-elles traitées de manière égales par les moteurs de recherche ?

Domaine de premier niveau : ni bonus ni malus sur le SEO

Avec l’apparition de ces nouveaux TLD, de nombreux spécialistes en référencement naturel se sont posés la question. Un nom de domaine enregistré avec l’une des nouvelles extensions de domaines aurait-t-il un effet bénéfique (ou non) pour le référencement d’un site ?

Gary Illyes et John Mueller de Google ont récemment été interpellés sur Twitter sur la question des domaines de premier niveau et l’impact sur le ranking. Google pénalise-t-il ou ++++ un domaine le type d’extension. A en croire leurs réponses, pour Google le positionnement n’est ni amélioré ni détérioré parce qu’il utilise tel ou tel type de TLD.

Eric demande à Gary si l’utilisation d’un nom de domaine avec l’extension .lawyer peut présenter un intérêt supplémentaire pour le référencement naturel. La réponse est non.

A la question de savoir si les .XYZ ou .IR sont moins bien considérés par Google car souvent associés au spam, John répond que s’il y a dépréciation elle se fait à un degré d’analyse beaucoup plus fin. Le site WebRankInfo résumait déjà en 2015 la position officielle de Google quant à ses nouvelles extensions de noms de domaines.

De votre côté, constatez-vous une différence dans le ranking de vos domaines ?

Articles similaires